« La mécanique des dessous, une histoire indiscrète de la silhouette »

684d73e7735a8d4b51414690f7345114

1720745Qu’on le veuille ou non, depuis toujours, nous avons suivi les diktats de la beauté et de la mode. Les vêtements, les chaussures et le maquillage sont une chose, mais hommes et femmes ont tous deux « triché » jusqu’à façonner leurs corps à l’image de la mode.

Pour correspondre aux silhouettes à la mode, nous avons simulé nos corps avec divers artifices plus ou moins ingénieux. Pour citer quelques exemples chez les femmes, nous avons eu corsets, paniers, gaines, guêpières, faux culs,  … certains d’entre eux ont toujours cours.

Détrompez-vous, les hommes ne sont pas épargnés: rembourrages laine ou mousse pour augmenter le volume de leurs parties intimes ou de leurs mollets, etc. Certains de ces artifices, en plus d’être la « tendance » de l’époque, leur permettaient de se distinguer du peuple : des apparats comme la fraise pour mettre en avant la tête de la personne étaient, en plus de l’esthétique, une marque sociale.

images

Tout cela pour vous dire que ces mécanismes de l’illusion du 14ème siècle à nos jours font l’objet d’une exposition au Musée des Arts Décoratifs de Paris depuis le 5 Juillet et ce, jusqu’au 24 Novembre 2013 : « La mécanique des dessous, une histoire indiscrète de la silhouette »

« […] une lecture insolite de la mode liée au corps.

Un espace du parcours est spécialement dédié à l’essayage de corsets, de paniers du XVIIIe ou de crinolines, tous spécialement faits à l’identique, afin que le visiteur puisse porter et comprendre des structures qui ont joué un rôle essentiel dans l’histoire de la mode et des usages vestimentaires. « 

www.aiguille-en-fete.com

Slip-KANGOUROU-_1950_-365ebLe livre de l’exposition en vente ici.

Informations pratiques :

Les Arts Décoratifs – Mode et textile
107 rue de Rivoli
75001 Paris

Tél. : 01 44 55 57 50
Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries
Autobus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95

Horaires :
du mardi au dimanche de 11h à 18h – dernier billet vendu à 17h30
le jeudi : nocturne jusqu’à 21h (uniquement pour les expositions temporaires) – dernier billet vendu à 20h30
fermés le lundi.

Plein tarif : 9,50€ / tarif réduit : 8€ 

::

Suivez-moi sur :

FACEBOOK / TWITTER / HELLOCOTON / PINTEREST

::

Publicités

Une réflexion sur “« La mécanique des dessous, une histoire indiscrète de la silhouette »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :